En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

NOS REFERENCES VRD

Aménagement du Littoral Sud d'ANGLET (64)

MAITRISE D’OUVRAGE : COMMUNE D’ANGLET (64)
MISSION : AMENAGEMENT DU LITTORAL SUD – « La Petite Chambre d’Amour »
MONTANT DES TRAVAUX : 4 100 000,00 €HT
EQUIPE : AGENCE DEBARRE DUPLANTIERS ARCHITECTE (architecte paysagiste mandataire) - INFRA.CONCEPT S.N. ( BET VRD co-traitant) – YON ANTON OLANO (éclairagiste co-traitant)
DATE DE REALISATION : 2013 – Travaux réceptionnés

Ces dernières années, les aménagements réalisés par la ville d’Anglet ont été destinés à dynamiser le littoral et pour en faire en dehors des  périodes estivales, un lieu de vie  prisé des Angloys, mais aussi de l’ensemble de la Communauté d’Agglomération (Bayonne, Biarritz), compte tenu des attraits multiples et de l’environnement vert et préservé d’une urbanisation continue.
Lors du diagnostic de l’existant, mené en étroite concertation avec les commerçants et les principales associations et institutions du quartier ou du littoral (Belambra Club, résidence Vacances  Mer et Golf, Association des Amis du Littoral « ADALA »…), les thèmes majeurs ayant émergés ont été :
  • la nécessité de valoriser ce remarquable site fréquenté toute l’année, pour qu’il conserve toute son attractivité.
  • la nécessité de reconsidérer les déplacements dans le quartier, en privilégiant les déplacements « doux ».
  • la problématique des liaisons routières et des stationnements.
  • La nécessité de créer une véritable entrée de ville, attractive et emblématique, sur l’esplanade Yves Brunaud, qui constitue un point de vue très prisé sur la Côte.
Ces principes se déclinent sur les trois entités du site :
  • Dans la partie basse, il s’agit au Nord de détourner l’attention du « paquebot du VVF» et la recadrer vers l’océan grâce à des chemins aménagés entre les blocs rocheux et à une pergola orientée vers le panorama. Le Sud du site, extrémité des plages des Landes, accueille une installation en bois célébrant le modelé des dunes, support aux bains de soleil et aux jeux de skate.
  • La Promenade des sources, serpentant la falaise, (ouverte aux voitures l’hiver, est réservée aux circulations douces l’été) est rythmée par des bassins installés en cascade venant capturer l’écoulement d’eau naturelle de la falaise.
  • Sur la partie haute, il s’agit de former une entrée de ville en porte-à-faux sur l’océan, digne de sa position sur le littoral Sud Aquitain en valorisant un immense bel­védère. Répondant à l’océan, un bassin et un jardin marquent l’entrée et séparent la promenade et la piste cyclable de la circulation automobile. Ainsi, s’appuyant sur un rideau végétal, toute l’attention est donnée au panorama.
Ce projet a été établi dans un soucis de développement durable, (matériaux et essences locaux, gestion de l’eau, contrôle de la pollution lumineuse) et d’incitation aux déplacements doux en facilitant le transport en commun, en réduisant le flux des véhicules de manière saisonnière, en terminant la piste cyclable et en améliorant l’accessibilité. 

1

2

3

3 bis

5

6

7

 

Aménagement de l’Avenue de SABRES et MORCENX – Commune de MONT DE MARSAN (40)

MAITRISE D’OUVRAGE : LE MARSAN AGGLOMERATION (40)
MISSION : Aménagement de l’Avenue de SABRES et MORCENX – Commune de MONT DE MARSAN
MONTANT DES TRAVAUX : 4 300 000,00 €HT (prévisionnel)
EQUIPE : DEBARRE DUPLANTIERS (Architecte mandataire) - INFRA.CONCEPT S.N. (BET VRD co-traitant)
DATE DE REALISATION : Etudes en cours

Le Projet :

L’emprise de notre réflexion se décompose en 2 entités : d’une part la sylve Landaise et d’autre part le cœur de ville. Leur imbrication se fait de part et d’autre du ruisseau de l’Etang du Rond pour former le quartier St Jean d’Aout qui viendra border la voie par un glissement des coulisses plantées, par une évolution des matériaux tirés au sol.
L’Avenue de Morcenx :
Il s’agit de mettre en scène la Grande forêt, de lui fabriquer une lisière dont l’épaisseur peut s’appréhender à la fois en tant que cycliste et à la fois comme automobiliste.
L’Avenue de Sabres :
La Sylve Landaise trouve ici son extrémité et se transforme en lisière jardinée. Ainsi, le projet mettra en évidence la fin des landes par un modelé autour et au centre du giratoire (départ du boulevard Nord par des modelés dunaires qui progressivement s’aplatissent dès lors qu’on arrive à l’Etang). C’est à partir de ce lieu fortement identitaire que commencera la partie « jardinée » de l’Avenue de Sabres.
L’Avenue Henri Farbos :
Le végétal disparait progressivement pour laisser la place au minéral noble : seuil des Landes dans la ville permettant à son terme la valorisation des abords de l’Eglise depuis la Rue du Peglé.

1


2

3

4

 

MOE Aménagement Carreyrou du Sol et Rue et Place de la Feiniere - SAINT CYPRIEN (24220)

MAITRISE D’OUVRAGE : COMMUNE DE SAINT CYPRIEN (24)
MISSION : Aménagement du Carreyrou du Sol et Place et Rue de la Feineire
MONTANT DES TRAVAUX : 1 000 000,00 €HT (prévisionnel)
EQUIPE : ARCHITECTURE PATRIMOINE & PAYSAGE DODEMAN (Architecte mandataire) - INFRA.CONCEPT S.N. (BET VRD co-traitant)
DATE DE REALISATION : Etudes en cours

La commune de Saint-Cyprien a déjà engagé un programme de structuration de ses espaces publics à travers l’aménagement de l’impasse des oies. En s’engageant dans la poursuite des aménagements par le carreyrou du sol, la rue et la place Fénière, la commune affirme son envie de valoriser son patrimoine, d’offrir à ses habitants et ses visiteurs des espaces publics à la hauteur du patrimoine bâti et un cadre de vie plus convivial.
Carreyrou du sol :
  • Prévoir l’enfouissement de l’intégralité des réseaux. Le SDE se chargera de l’enfouissement.
  • La gestion des Eaux pluviales est une question cruciale à plus d’un titre, pour la préservation du bâti (pied de murs) et l’esthétique de la rue en particulier.
  • La mise en séparatif des réseaux qui sont aujourd’hui unitaires sur ce secteur.  Pour mener à bien la conception du réseau, la zone d’étude devra être élargie, afin de se raccorder aux réseaux séparatifs existants (Rue du Lion, l’Abbaye).
Place Fénière :
  • L’enjeu majeur de la réussite du projet est la prise en compte du stationnement. Les besoins sont importants en nombre de place sur ce secteur en particulier lié aux logements des Augustins ». L’aménagement devra préserver le nombre de places nécessaires tout en apportant la convivialité indispensable à ce type d’espace.
Dans le cadre du projet d’aménagement toute la problématique « réseau » sera traitée en amont et nécessitera :
  • pour la mise en séparatif des tronçons de réseau unitaires situés sur les secteurs Fénière et Carreyrou du sol, d’élargir le périmètre d’étude (et par conséquent de travaux) aux Rue du Lion et de l’Abbaye afin de permettre le raccordement aval des réseaux une fois mis en séparatif. Ces propos sont illustrés sur l’extrait de plan en page suivante.
  • pour la réfection du réseau AEP, le travail en totale collaboration avec le délégataire (ici SOGEDO) et le maitre d’œuvre du syndicat afin de réaliser un renouvellement adapté aux besoins actuels et futurs de la collectivité.
  • pour l’enfouissement des réseaux sec, la coordination bien en amont du projet avec le SDE et France Télécom-Orange.
 
De plus, précisons que le projet d’aménagement du Carreyrou du Sol et des Rue et Place de la Fénière souhaité par la commune de SAINT CYPRIEN se veut rester en totale cohérence architecturale avec l’aménagement d’ores et déjà réalisé sur le secteur de la Place des Oies. Ainsi, le projet d’aménagement basé sur l’utilisation de matériaux nobles (pierre naturelle) et locaux mettra en valeur la richesse de l’architecture du centre ancien mais se voudra rester fonctionnel.
  • Par exemple, sur le Carreyrou du sol, la mise en place d’un caniveau central  en pierre naturelle permettra de respecter visuellement les codes de la rue médiévale et de gérer la problématique des eaux pluviales.
1
 
3

2
4

AMENAGEMENT ET VALORISATION DES VESTIGES ABBATIAUX ET DU BOURG DE SAINT AVIT SENIEUR (24440)

MAITRISE D’OUVRAGE : COMMUNAUTE DE COMMUNES BASTIDES DORDOGNE PERIGORD (24)
MISSION : AMENAGEMENT ET VALORISATION DES VESTIGES ABBATIAUX ET DU BOURG DE SAINT AVIT SENIEUR
MONTANT DES TRAVAUX : 637 500 €HT
EQUIPE : AGENCE D’ARCHITECTURE DODEMAN (architecte MH mandataire) – AGENCE BLONDIAUX  (paysagiste co-traitant) – INFRA.CONCEPT S.N. (BET VRD co-traitant)
DATE DE REALISATION : 2013/2014 – Travaux réceptionnés

Bâti sur un éperon rocheux, le bourg entoure l’imposante église abbatiale datant du 11e siècle. L’église s’élève à côté des vestiges de l’abbaye (cloître, salle capitulaire). Elle fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Compostelle en France. Les remparts du village sont encore apparents et les murs de soutènements sont nombreux dans le bourg et autour du bourg.
Le projet d’aménagement du bourg s’est fondé sur l’organisation concentrique du site : au centre le cloître entouré des bâtiments abbatiaux, de l’église et des halles, en périphérie, les remparts et lices extérieures.
 
Le préalable aux choix d’aménagement était d’assurer la continuité d’une circulation piétonne à l’emplacement de cette enveloppe et de ce fait de clarifier la structure urbaine et patrimoniale en réorganisant la place du bourg entre l’église et la mairie.
  • Premièrement, la circulation est réalignée sur l’église dans l’axe de la rue longeant les halles côté Ouest.
  • Deuxièmement, la superficie de la place est répartie pour profiter au maximum à l’usage des piétons : en terrasse devant le restaurant, parvis devant l’église, placette devant la mairie et jardin devant les maisons de ville.
  • Des espaces paysagés sont intercalés, à chaque fois que les contraintes urbaines le permettent, en réduction des surfaces revêtues initiales. Ces espaces plantés sont de différents type en fonction de leur situation : massifs pour renforcer des ruptures entre espaces publics et privés, entre voitures et piétons ; pelouses renforcées pour un usage mixte.
  • La zone intermédiaire des vestiges voit son organisation clarifiée afin d’améliorer l’usage des différentes parties et d’en faciliter l’interprétation archéologique.
  • Enfin, le cloître est valorisé comme un jardin remarquable par la nature des plantations et son plan, néanmoins sans générer l’astreinte d’un entretien particulier.
 
La logique de circulation piétonne est continue. Le cheminement dessert l’ensemble des espaces et circuits du bourg sans avoir à traverser aucune voie routière. Il est réalisé tout autour du site abbatial en revêtement calcaire (béton blanc désactivé) jusqu’à la place de la mairie et la place du fort, puis en stabilisé calcaire. La rue du fort est traitée de manière spécifique pour une circulation mixte avec un caniveau central en pavé et revêtement calcaire désactivé.
1
Clipboard01Clipboard02
Clipboard03Clipboard04

Aménagement et mise aux normes PMR du Bourg de Campagnac-Les-Quercy (24)

MAITRISE D’OUVRAGE : COMMUNE DE CAMPAGNAC-LES-QUERCY (24)
MISSION : Aménagement et mise aux normes PMR du Bourg de Campagnac-Les-Quercy
MONTANT DES TRAVAUX : 370 000,00 €HT
EQUIPE : INFRA.CONCEPT S.N.
DATE DE REALISATION : 2016-2017

Contexte:
La commune de Campagnac-Les-Quercy a engagé un programme de structuration de ses espaces publics à travers l’aménagement de son Bourg. La commune affirme son envie de valoriser son patrimoine tout en le mettant aux normes pour les personnes à mobilité réduite, ceci afin d’offrir à ses habitants et ses visiteurs des espaces publics structurés (différents espaces routiers, piétons, libre et paysager) à la hauteur du patrimoine bâti et un cadre de vie plus convivial.
Objectifs et problématiques:
  • L’enjeu majeur de la réussite du projet consistait en la prise en compte d’une aire de stationnement, permettant le cas échéant d’avoir une place de vie supplémentaire pour y implanter les différentes représentations et festivités communales. Le besoin était important.   L’aménagement devait s’intégrer harmonieusement et en cohérence architecturale avec le caractère rural de la commune.
  • Prévoir l’enfouissement de l’intégralité des réseaux électriques et d’éclairage. Le SDE se chargera de l’enfouissement.
  • La gestion des Eaux pluviales est une question cruciale à plus d’un titre, pour la préservation du bâti (pied de murs) et l’esthétique de la rue en particulier.
  • La réfection du réseau AEP, le travail en totale collaboration avec le délégataire (ici SOGEDO) et le maitre d’œuvre du syndicat afin de réaliser un renouvellement adapté aux besoins actuels et futurs de la collectivité.
La mise en séparatif des réseaux humide et la création d’une nouvelle station d’épuration avait fait l’objet d’une opération que nous avions menée en amont de ce projet d’aménagement

0

0bis

1

1 bis

2
 

Découvrez la galerie photos